Gaspacho à ma façon

Gaspacho à ma façon

Je dois bien avouer que trouver du temps et venir faire un tour par ici, c’est assez compliqué depuis que le gnome à vu le jour. J’essaie de trouver un moment entre deux siestes, deux tétés, de crises de pleurs pour faire une halte et essayer de vous écrire un ou deux articles. Alors aujourd’hui c’est au tour du Gaspacho de pointer le bout de son nez sur le blog. J’ai bien conscience que ce n’est plus vraiment de saison, mais figurez vous que j’ai encore des tomates dans le jardin, quelques poivrons et un concombre qui errait dans mon bac à légumes depuis deux semaines – car oui figurez vous que mon maraîcher à la ferme en a encore quelque uns. Je me suis donc lancé dans la confection d’un gaspacho, car je dois bien avouer que je n’en ai pas mangé de l’été, car les tomates ont eu beaucoup de retard au potager et ça m’a tout de même manqué.

Le gaspacho c’est cette soupe froide de tomates, typique du sud de l’Espagne, mais je viens d’apprendre quelle est aussi présente au Portugal. Alors c’est le plat qui sent bon l’été et le soleil et il faut bien avouer que ça ne peut faire que du bien de mettre un peu de chaleur dans nos assiettes, avec le temps actuel et toute cette pluie qui tombe – un vrai temps de Toussaint.

Traditionnellement le gaspacho est préparé et broyé à la main dans un mortier, mais je dois reconnaître que je ne m’y suis jamais frotter. J’utilise tout simplement, mon blender. Pour un bon gaspacho je ne peux que vous conseiller des tomates mûres et surtout riche en goût. Mon secret c’est aussi de mélanger plusieurs variétés de tomates. Tout son goût réside également dans le fait, qu’un gaspacho mérite de reposer avant d’être mixé, pour que toutes les saveurs infusent. Personnellement je le laisse mariner avec tous les ingrédients une nuit complète au frais. Dans mon gaspacho je rajoute un peu de pain pour la consistance, je vous conseille d’adapter la quantité en fonction de la texture souhaitée.

Comme il se sert bien frais certain le mixe avec des glaçons, à vous de voir. Vous pouvez également le garnir de dès de tomates et concombres sur le dessus. Ce que je ne fais pas, c’est de passer la préparation au chinois, après l’avoir mixé, car ça ne me dérange pas s’il y a des petites peaux de tomates qui ont résistées aux lames du blender. Vous pourriez également peler les tomates, pour ne pas avoir ce soucis.

gaspacho

Ingrédients pour 1 litre de gaspacho

  • 1 beau kilo de tomates mûres
  • 1 concombre
  • 1 poivron rouge
  • Huile d’olive
  • 1 petit oignon rouge
  • 1 belle gousse d’ail
  • 1 belle poignée de basilic frais
  • 1 tranche de pain rassi
  • Un trait de vinaigre de Xérès
  • Sel et poivre

Préparation du Gaspacho

1 / Détailler en morceaux grossier tous les ingrédients et les mettre dans un récipient, avec l’huile d’olive. Laisser la préparation infuser au frais, une nuit.

2 / Le lendemain, mixer la préparation. Ajouter le vinaigre de Xérès, rectifier l’assaisonnement en sel et en poivre.

3 / Laisser la gaspacho au frais, jusqu’au moment de servir.

gaspacho
gaspacho

A bientôt, Mélanie



2 thoughts on “Gaspacho à ma façon”

  • Tes tomates sont magnifiques, d’une couleur incroyable ! Bravo d’avoir pris le temps d’écrire un article, la vie d’une jeune maman laisse peu de temps pour soi, au début.
    Ici, le temps de prête encore à ce genre de recette (et les glaçons, j’en croque toute l’année #glaçonsaddict !)

    • hAHA, merci, oui c’est sûr j’ai drôlement moins de temps – heureusement que l’homme est enfin en congé paternité.
      J’essaie de trouver le temps pour en écrire d’autre, si tout se passe bien, il devrait en avoir un autre demain haha
      Mais t’inquiète il n’y a pas de saison pour les glaçon !
      Belle soirée à toi
      Mélanie

Tu me laisses un petit mot ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


%d blogueurs aiment cette page :