Le kéfir de fruits, une boisson pleine de probiotiques

Le kéfir de fruits, une boisson pleine de probiotiques

Hello, Hello,

Aujourd’hui on parle boisson, ce qui est assez rare sur le blog, mais là c’est une boisson un peu particulière, le kéfir de fruits.

Le kéfir j’ai découvert ça il environ 3 ans, en même temps que le kombucha, plus ou moins par hasard, en déambulant dans les allées de mon magasin bio. J’ai vite été une adepte du kombucha et du coup converti les personnes autour de moi. Et puis il y a deux ans, ma grand mère est tombé gravement malade et il a fallut lui refaire sa flore intestinale. Je lui ai du coup présenté le kombucha comme probiotiques naturels. Le point noir de l’histoire c’est qu’il faut bien avouer que les bouteilles reviennent vite chères et que même si elles sont en verre on est loin du Zéro déchet, je me suis donc pensé sur la question est je me suis rappelé du kéfir et me suis mise à le faire à la maison pour la grand mère où j’ai trouvé le procédé un peu plus simple que le kombucha.

 

Du coup le kéfir qu’est-ce que c’est ? Le kéfir est une boisson vivante remplit de bonnes bactéries et de levures qui refont la flore intestinale. C’est tellement bon qu’en Russie il est proposé aux patient dans les hôpitaux, car ils considèrent que cela améliore l’état de santé et aide à combattre les maladies et infections.

Il existe deux sortes de kéfir, le kéfir de fruit, qui donne une boisson fraîche et pétillante, et le kéfir de lait, qui donne un peu comme une consistance de yaourt à boire.

Le kéfir se présente sous forme de grains translucides qui grossissent et se multiplient au contact de l’eau sucrée.

Le principe de la préparation du kéfir ont met les grains de kéfir dans de l’eau, avec un peu de sucre, un agrume, des figues sèches et c’est parti !

Il y a tout de même quelques petites précautions à prendre. Il faut utiliser une eau dépourvu de chlore et de préférence minérale. Alors plutôt que d’acheter des bouteilles d’eau, ce qui me hérisse le poil et me sort par les yeux, je fais bouillir environ 5 minutes une casserole d’eau, ce qui me permet de séparer le plus gros du calcaire et en même temps fait évaporer le chlore. Je laisse refroidir, filtre et m’en sert normalement. Si vous voulez juste faire évaporer le chlore il suffit de mettre de l’eau dans un broc ou une bouteille et de le laisser à l’air libre quelques heures.

Utiliser également des produits bio notamment pour les agrumes, car vous allez laisser la peau et que le kéfir est un organisme vivant, donc on va évite de précipiter sa mort.

 

La conservation du kéfir, lorsque je ne m’en sert pas je le met au frigo dans un bocal fermé avec de l’eau et un petit peu de sucre. On peut également le faire sécher et le conserver 1 an dans une boite opaque et hermétique et également le congeler. Je n’ai jamais essayer ces techniques, mais j’ai entendu dire qu’au moment de la réhydratation tous les grains ne reprennent pas et pareil pour la congélation certains ne le supporte pas. J’envisage de tester, maintenant que je commence à avoir une assez grande quantité de graines, je ferais donc surement une mise à jour sur cet article.

 

Comment obtenir son kéfir ? Le kéfir c’est du partage ! Normalement le kéfir s’offre de main en main et n’est jamais vendu, comme ça on peut s’assure de sa bonne santé. Mais on n’en trouve maintenant sur internet, même si personnellement je ne vous le conseille pas, de plus il est généralement séché..

Pour ma part j’ai rejoint un groupe Facebook sur lequel quelqu’un m’a envoyé gentillement des petits grains, il existe aussi plusieurs d’autres groupe Facebook dédiés aux échanges.

 

Le kéfir de fruits, une boisson pleine de probiotiques

Ingrédients de base pour 1 litre de kéfir

  • 1 litre d’eau de source ou dépourvu de chlore
  • 2 à 3 cuillères à soupe de grain de kéfir
  • 1 figue sèche
  • 3 tranches de citron
  • 2 cuillères à soupe de sucre de canne blond

 

Préparation du kéfir

1 / Dans un bocal rempli d’eau, déposer les grains de kéfir, les tranches de citrons, le sucre et la figue.

2 / Fermer le bocal soit avec le couvercle, soit avec un linge.

3 / Laisser fermenter 24 à 48 heures ou jusqu’à ce que la figue remonte à la surface.

4 / Transvaser dans des bouteilles – avec une bonne fermeture. Laisser les bouteilles à température ambiante encore douze heures pour continuer la fermentation et avoir plus de bulles et un goût plus prononcé, ou la mettre au frigo, ce qui va ralentir la fermentation, et la consommer fraîche.

 

Variantes du Kéfir

  • Remplacer le citron par un autre agrume : orange, pamplemousse …
  • Agrémenter le kéfir d’un morceau de gingembre, de fleur sécher d’hibiscus, de verveine ….
  • Ajouter des raisins sec en plus ou à la place de la figue

 

Entretien du Kéfir

Une fois le kéfir fait, rincer les grains et les mettre dans un bocal avec de l’eau de source et une cuillère à soupe de sucre.

Attention, il faut éviter au maximum d’utiliser des instruments en métal, car cela peut oxyder les grains de kéfir.

 

Le kéfir de fruits, une boisson pleine de probiotiques

Le kéfir de fruits, une boisson pleine de probiotiques

A bientôt, 

Mélanie 

 

twitter pinterest facebook instagram



Tu me laisse un petit mot ?


%d blogueurs aiment cette page :