La conservation #1 Le commencement

La conservation #1 Le commencement

Il y a environ deux ans, je me suis lancée dans une optique de Zéro déchet. J’ai commencé par ce qui semble évident au premier abord, c’est à dire la réduction des déchets dans son sens le plus simple, faire le moins de poubelle possible et limiter au maximum tout ce qui n’est pas recyclable. Je me suis donc mise à acheter en vrac, utiliser des sacs réutilisables, bannir au maximum le plastique, faire le maximum de choses moi-même. Ma démarche a évoluée et s’est affinée en voulant consommer le plus local possible ou ne serait-ce français et bio. Cette partie de ma démarche m’a fait me lancer dans un petit potager, dans un petit coin du jardin.

Ce petit potager m’a permis d’avoir quelques jolies récoltes l’été dernier, je me suis donc intéressée à la conservation. La conservation cela englobe beaucoup de procédés différents, que je vais essayé de vous faire connaître dans une suite d’articles dédiées. Je ne suis bien évidement pas une experte, je ne sais pas tout, beaucoup de choses m’échappe encore, mais je voulais vous partager mon expérience et peut être que cela vous aidera à vous lancer.

 

La conservation qu’est-ce que c’est ?

Le Larousse nous dit que conserver c’est “L’action de conserver quelque chose intact, de le maintenir dans le même état”.

En effet depuis presque toujours les Hommes ont cherchés à conserver les aliments. Le but premier était de pouvoir garder ces aliments pendant de longues périodes, que ce soit pour pouvoir faire face aux hivers et/ou aux étés trop rudes, aux périodes de disettes, pour de longs voyages – en pleine mer par exemple – ou encore pour faire face à de possible problèmes d’argent.

On avait principalement l’habitude de conserver les aliments en trop, lors de récoltes abondantes. Ces techniques ce sont perdus depuis quelques générations. En effet il y a peu de temps beaucoup de nos arrières grand-parents et grands-parents étaient encore adeptes de ces méthodes. Mais petit à petit ces habitudes se perdent et laissent place à la consommation “instantanée” en partie du au fait des migrations de population vers les villes, donc moins de jardin et moins de place pour des potagers, le “traditionnel schéma de la femme à la maison”n’étant également plus d’actualité, il y a donc souvent beaucoup moins de temps à consacrer à la cuisine et par conséquent à la conservation.

 

Bien évidement la conservation des aliments à pour but de conserver au maximum le goût mais surtout d’éviter toutes intoxications alimentaires. La conservation n’est pas compliqué en soit mais quelques précautions doivent tout de même être prises.

 

Les différents modes de conservation

  • Le séchage
  • Le fumage
  • La salaison
  • L’appertisation
  • La lactofermentation
  • La conservation dans l’huile
  • La conservation dans le vinaigre
  • Les confitures
  • La lyophilisation
  • La congélation
  • L’alcool

Je n’aborderais bien évidement pas toutes ces méthodes, mais que celles que j’ai expérimentées et qui sont facilement réalisable à la maison.

Vous pouvez déjà retrouver ici mes quelques recettes de bocaux présentes sur le blog.

 La conservation #1 Le commencement

Le matériel

A vrai dire je fais avec ce que j’ai à la maison et n’est investi dans rien, ou presque Pour tout ce qui est confiture j’avais gardé depuis quelque temps toutes sortes de beaucoup vide. Au niveau de la stérilisation j’ai récupéré dans la cave des bocaux type Le parfait de mes grands parents. Mon oncle et ma tante m’en n’on également donnés pas mal. Pour stériliser mes bocaux j’utilise une grosse marmite ou un faitout, je me dis qu’a terme j’aimerai peut être investir dans un stérilisateur ou alors une sorte de réchaud pour pouvoir faire mes stérilisations dehors ou dans le garage et ne pas monopoliser la gazinière à la maison et surtout quand il fait chaud ne pas rajouter de la chaleur inutilement à l’intérieur.

Sinon les bocaux vous pouvez facilement en trouver d’occasion sur les brocantes, chez Emmaüs où des sites de vente type Le bon coin.

La seule chose dans laquelle j’ai “investis” c’est un confiturier en cuivre que j’ai trouvé sur une brocante. J’ai également acheté des joints en caoutchouc neufs pour les stérilisations.

 

Les précautions

Les seules vraies précautions à prendre ce sont d’utiliser des bocaux propres et ebouillantés avant de mettre les préparations à l’intérieur. Au niveau de la stérilisation c’est surtout d’utiliser des bocaux avec des joints en caoutchouc neufs et de respecter des temps de stérilisation pour éviter tout risque d’intoxication.

 

Les ingrédients

Le but premier était tout de même d’utiliser les légumes du jardin, j’ai du coup pu faire beaucoup de conserve de tomates, j’ai également pu faire beaucoup de confiture et de compotes avec des fruits que l’on m’a donné.

Ces derniers temps j’ai quelques peu agrandi mon champs d’action en faisant mes propres bocaux de pois chiches, car jusqu’à présent je les achetais déjà cuit en conserve mais pas très zéro déchet, du coup je les fais cuire et je les stérilise, certes cela prend plus de temps mais le pois chiche sec revient moins cher que le cuit, et puis on sait ce que l’on met dedans. Vous pouvez aussi cuire vos pois chiche et les congeler pour les conserver. J’ai aussi acheté de l’ail frais et des citrons pour les mettre en bocaux.

Vous pouvez aussi tout à fait faire des plats en plus grande quantité pour les mettre en bocaux et du coup les ouvrir les jours de flemme pour avoir un plat tout prêt.

 

Vous l’aurez du coup peut être compris pour moi la conservation n’a que des avantages ou presque du moment que l’on a un petit potager ou des ingrédients en trop. La conservation qui avait il y a encore quelques années une connotation vieillotte revient en force, c’est donc le moment ou jamais de s’y mettre !

 

La conservation #1 Le commencement

 

A bientôt avec d’autres articles sur la conservation, 

Mélanie

 

twitter pinterest facebook instagram

 



5 thoughts on “La conservation #1 Le commencement”

  • Bravo, je suis dans la meme démarche depuis quelques années. Plusieurs recettes à mon actif qui, je pense, régalent ma famille …..

    • Merci beaucoup ! C’est génial quel genre de recettes fais tu ? Je dois bien avouer que j’avais envie d’en parler un peu sur le blog parce que dans mes proches pratiquement personne n’est dans cette démarche (ou du moins autant)
      Belle journée à toi
      Mélanie

      • Cc Mélanie, je fais les légumes du jardin, les plats cuisinés, les confitures. Mon mari fait les patés. Bonne soirée

        • Miam, Miam, de quoi pouvoir tenir tout l’hiver ! Pour ma part les conserves de tomates en tout genre et la ratatouille font parti de mes recettes préférées pour résister à l’hiver haha !
          En espérant que les autres articles sur la conservation te plaisent
          Belle journée à toi
          Mélanie

Tu me laisses un petit mot ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


%d blogueurs aiment cette page :