Un carré d’aromatiques – Du potager à la cuisine

Un carré d’aromatiques – Du potager à la cuisine

Hello, Hello,

Aujourd’hui un nouvel article potager, pour vous parlez des plantes aromatiques et de leurs intérêts. Les plantes aromatiques sont un ensemble de plantes que l’on utilise en cuisine mais aussi en phytothérapie – le fait de se soigner par les plantes – que l’on utilise pour les arômes et les huiles essentielles que l’on peut extraire. Attention les herbes aromatiques ne sont pas à confondre avec des épices.

 

Les herbes aromatiques, quelles soient fraîches, sèchent ou congelés, je pense que tout le monde en utilise lorsque l’on cuisine, que cela passe par  le basilic dans la salade de tomates, l’origan dans la sauce tomate, les salades ou les pommes de terre sautées saupoudrées de persil, un bouquet garnis pour un bouillon ou encore la verveine dans les tisanes ou une crème brûlée…

A la maison on en a toujours eu, bien même avant de créer un potager, quelles soient juste en pot ou plantées dans un tout petit bout de jardin. Du coup avec la création du potager l’année dernière c’était évident que j’allais en planter. Alors j’en ai tout d’abord mélangé avec les plantes potagères pour les bienfaits qu’elles leurs apportent. Et puis cette année nous avons créé un carré dédié aux aromatiques qui s’accorde avec mon envie de soigner les petits maux du quotidien avec des plantes. J’ai donc choisi les basiques, comme le basilic, le persil, la coriandre, la sauge ….  et d’autres moins connues ou oubliées comme l’arroche rouge, la pimprenelle, la camomille ou encore le raifort officinal…

L’avantage premier de cultiver ses plantes aromatiques, c’est clairement le prix. Je ne sais pas si vous avec déjà regardé le prix des herbes au kilo, mais c’est à vous faire tourner la tête, plus chère que de l’or pour certaines, elles peuvent atteindre près le 1000 euros de kilos !!  Exorbitant non ? Du coup dépenser 3 à 5 euros pour un plant je trouve ça raisonnable. La majorité des plantes aromatiques sont vivaces donc un bon investissement. De plus si les vivaces sont plantées en pleine terre, elles ont généralement besoin de peu d’entretien. Il faut également faire attention à celles qui sont invasives comme la menthe, qu’il vaut mieux planter à part.

La deuxième raison pour moi c’est que du coup on en a toujours à disposition, elles sont toujours fraîches – oui parce qu’herbes fraîches du commerce je ne suis pas toujours convaincue – on sait comment elles sont cultivées et elles ne viennent pas de Perpète-lès-Oies.

Je vous vois venir en me disant c’est bien beau tout ça mais moi j’habite en appartement je n’ai pas de jardin ou seulement un balcon. Alors oui je suis bien d’accord vous n’allez pas pouvoir cultiver une multitude de plantes aromatiques, mais vous pouvez avec une jardinière sur le rebord de votre fenêtre ou quelques pots avec du basilic, de la ciboulette, de la coriandre, de la menthe … Celles dont vous vous servez le plus et surtout que vous appréciez le plus.

 

Alors du coup cette année qu’est ce que j’ai planté comme aromatiques ?

Les traditionnels annuels

Un carré d'aromatiques

  • Le basilic, parfait pour toutes les salades surtout celles de tomates, pour les pesto,avec une salade de fraises… Attention il faut éviter de faire cuire votre basilic au risque de perdre toutes ses saveurs. J’ai réussi à en faire quelques semis, mais pas suffisamment malheureusement. Le basilic j’aime bien le mélanger aux pieds de tomates car elles ont une action de protection mais renforce également leur goût. J’ai le traditionnel grand vert, le fin vert et le pourpre, mais vous pouvez vous lâcher avec toutes les sortes qui existent !
  • La coriandre, alors ça je pense que c’est une, voir ma préférée des aromatiques. J’en mets partout et principalement avec l’avocat en écrasé, ciselé sur le dessus d’un plat chaud avant la dégustation surtout avec les plats indiens ou d’Amérique du Sud. Je l’utilise également beaucoup les graines ou bien moulue. Alors la coriandre c’est une herbes très particulière car beaucoup n’aime pas, pour certain elle a un goût de savon, cela viendrait d’un gène que l’on a – ou que l’on a pas je ne sais plus dans quel sens cela marche – qui nous ferait apprécier ou non la coriandre, donc tout est une question de génétique. Justement vous avez vu la dernière recette à base de coriandre ? La sauce chimichurri.
  • Le persil plat ou frisé, la plante aromatique de base, dans un court bouillon, dans une salade de crudité, sur des pommes de terre, les possibilité sont infinies.
  • L’aneth, avant de devenir végé j’en mangeait principalement avec le saumon, maintenant je m’en sert beaucoup en marinade ou pour faire des pickles, avec de la feta un délice.
  • L’estragon, alors ça c’est une aromatique que j’adore mais que je cuisine très peu, sauf dans les pickles et dans une sauce pour accompagner des pâtes avec de la crème et des échalotes tellement bon et tellement simple.
  • L’origan, parfait pour avoir le goût de la sauce tomate dans la bouche même sans les tomates. Je le fais sécher pour en avoir tout l’hiver.

 

Un carré d'aromatiques

Du côté des aromatiques vivaces

  • Le romarin supporte très bien la cuisson, donc parfait avec des légumes rôtis, en marinade. Il se mari également très bien avec les abricots.
  • La sauge et la sauge pourpre, je m’en sers très peu, mais j’aime beaucoup la faire infusée dans un peu d’huile à manger avec des gnocchis poêlés ou des pâtes.
  • Le thym et le thym citron, alors ça je m’en sert dans les sauces, les bouillons, les légumes rôtis au four et surtout pour faire des pommes de terre sauté cuites à la poêle avec un peu d’huile et des gousses d’ail – il faut savoir ce satisfaire des choses simple. Dans les desserts surtout à base de citron cela peut être aussi très bon.
  • La menthe à utiliser partout bien sûr, le thé, les tisanes, les desserts, les salades de fruits, les cocktails avec ou sans alcool, les eaux aromatisées… Attention pour la culture de la menthe car c’est une plante très invasive, il vaut mieux la faire pousser en pot. Là aussi vous pouvez vous lâcher car il existe une multitude impressionnante de variétés, pamplemousse, chocUn carré d'aromatiquesolat, marocaine, aquatique, des champs…
  • La menthe poivrée, qui est beaucoup plus utilisée en infusion pour soigner les petites maux de digestion.
  • La mélisse, dans les dessert ou en infusion. Attention il me semble que la mélisse est déconseillé pendant la grossesse, mais à vérifier. Comme pour la menthe c’est une plante aromatique invasive.
  • La ciboulette avec les salades en tout genre, dans les purées, les croquettes de légumes. La ciboulette fait de magnifiques fleurs violettes tout à fait comestible.
  • La verveine citronnelle, alors ça je m’en sers principalement dans les desserts à base de fruits, les crèmes brûlées et les eaux aromatisées.
  • Le céleri, je m’en sers pour faire mes bouillons, dans les sauces tomates et/ou bolognaise végé, dans les herbes salées, à manger comme ça avec une trempette.
  • Le laurier sauce, qui peut devenir un très grand arbre. Je mets les feuilles dans les bouillons avec les bouquets garnis, les sauces, les légumes rôtis. Il n’est pas utile d’en utiliser beaucoup car c’est très fort. Attention il faut pas le confondre avec le laurier rose, qui lui est toxique.

 

Les aromatiques qui changent un peu 

  • La pimprenelle, que j’ai découverte cette année, très agréable en bouche avec un goût de concombre, parfaite dans une tartinade ou une salade.Un carré d'aromatiques
  • La bourrache, qui est annuel mais se ressème toute seule d’une année sur l’autre et qui est très mellifère. Tout est comestibles des feuilles légèrement duveteuse au goût très iodée avec un léger goût d’huître – certain trouve que ça un gout de concombre – aux fleurs bleues en forme d’étoile, sublime dans une salade ou pour décorer un dessert.
  • Le raifort officinal, à ne pas confondre avec le raifort dont on consomme la racine. A consommer frais dans une salade.
  • La sarriette avec un léger goût poivré, assez piquant mangé seul, qui supporte très bien la cuisson, peut très bien remplacer du thym ou du romarin dans des pommes de terre sautées.
  • L’arroche rouge, il existe également de la verte, une plante qui peut être comparable aux épinards à manger cuit ou en salade.
  • La camomille romaine ou officinale, surtout parfaite pour les tisanes et également les soins des cheveux, surtout si vous êtes blond.
  • L’hysope, une plante vivace très mellifère, dont je ne me sers jamais ou presque car je la laisse pour les abeilles et autres pollinisateurs, mais ont peut en mettre dans les salades, on peut également en faire de la poudre et la saupoudrer sur des salades de crudités  ou du fromage.Un carré d'aromatiques
  • La lavande officinale, d’accord ce n’est pas une plante méconnue ou oubliée mais on pense rarement à s’en servir en cuisine, c’est très bon dans les salades de fruits, surtout avec l’abricot et le melon, on peut en faire des sirops, on peut s’en servir pour aromatiser du sucre.
  • L’ail des ours, alors je dois bien avouer que je ne suis pas sûre que ce soit réellement une aromatique, mais je ne sais pas trop d’en quoi d’autre la placer sinon. C’est une plante vivace des sous-bois, qui aime donc l’ombre. Elle est devenue très à la mode en France ces dernières années, que ce soit en poêlé, en pesto, pour aromatiser des fromages, en gratin, elle s’accorde à toutes les envies. C’est une plante qui est vivace et sort au printemps où tout est consommable, les feuilles, les fleurs et les racines. Savez vous pourquoi on l’appelle “ail des ours” ? car il semblerais qu’elle sorte au printemps au même moment où les ours sortent d’hibernation et du coup ils en mangeraient des kilos !

 

D’autres possibilités ? 

Un carré d'aromatiques

  • La verveine officinale
  • La plante à curry, c’est une plante annuelle, j’en avais dans le jardin l’année dernière je m’en suis servi principalement pour aromatiser des fromages maison.
  • L’achillée millefeuille, les jeunes pousses tendres peuvent être consommées crues, les plus âgées deviennent amères il vaut mieux les faire cuire. Elle pourrait presque être comparé aux pissenlits au niveau gustatif. Les fleurs sont comestibles tel quel ou en infusion.
  • L’angélique, parfaite pour les dessert et les sirops.
  • L’anis
  • Le cerfeuil
  • La citronnelle, parfaite dans tous les plats asiatique. C’est une plante vivace mais en fonction du climat il faut la protéger, chose que j’ai mal faite cet hiver, elle n’a donc pas repris au printemps. Attention c’est une plante qui peut prendre beaucoup de place.
  • La marjolaine, cousine de l’origan.

Bien évidement cette liste est non exhaustive !

 

En espérant que cet article vous ai donné des idées et surtout l’envie de cultiver vos propres herbes aromatiques, que ce soit sur le balcon ou dans un jardin.

Un carré d'aromatiques

A bientôt, 

Mélanie

 

twitter pinterest instagram facebook

 

 

 

 



9 thoughts on “Un carré d’aromatiques – Du potager à la cuisine”

Tu me laisses un petit mot ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


%d blogueurs aiment cette page :